GOLDEN RECORD

Avec Emmanuel Meirieu, metteur en scène

Autour de Dark was the night (Sombre était l’ennemi) programmé au Théâtre de l’Idéal en octobre 2022

DE QUOI S’AGIT-IL ? 

 

Il s’agit d’un projet participatif à long terme : il se déroulera sur un an et fera l’objet d’une restitution publique à l’occasion des représentations du spectacle « Dark was the night » programmé à la rentrée 2022. Il appelle à un travail en réseau, au plus près des habitants et des habitantes de toutes les générations et de tous les quartiers, en partenariat avec les acteurs locaux et la Ville de Tourcoing.

Le 5 septembre 1977, à Cap Kanaveral, la NASA propulsait dans l'espace une sonde spatiale appelée Voyager. Elle emportait vers les étoiles un disque en or fixé sur ses parois d'aluminium : Le Voyager Golden Record.

Sur ce disque avait été gravé 118 photographies de nos paysages terrestres et des êtres vivants qui les peuplent, des salutations en 55 langues humaines, 18 sons enregistrés sur notre terre, 27 musiques. Tout ce que l’on voulait alors pour témoigner du meilleur de notre espèce, et de notre planète

 

 

EMMANUEL MEIRIEU EN PARLE

 

« Je voudrais vous inviter, vous, habitants de Tourcoing, de toutes les générations, et de tous ses quartiers, à faire, avec moi, votre Golden Record, le Golden Record de Tourcoing. Prendre ou choisir des photos de votre ville, de votre monde, et de ceux qui l'habitent, enregistrer ses sons, ses voix, ses visages. Et les graver sur un disque pour toujours. 

S'il ne devait rester de vous, de votre ville, de votre communauté, que 118 images, 27 musiques, et quelques sons enregistrés ici dans vos rues ou vos maisons, lesquels choisiriez-vous pour vous raconter, et décrire cet endroit du monde qui est le vôtre ?

Nous fabriquerons votre Golden Record, et nous le présenterons ensemble un soir, dans votre théâtre, à l'Idéal, nous projetterons vos images, nous ferons écouter vos sons, vos musiques, à vos familles, à vos ami.e.s et vos voisin.e.s, connu.e.s ou inconnu.e.s, pour célébrer votre communauté. "

 

Emmanuel Meirieu