accueil > l'École > LES PROMOS > promo 5 > les intervenants > EMMANUEL MEIRIEU

EMMANUEL MEIRIEU

Metteur en scène

Acteur – Metteur en scène – Auteur/adaptateur

Emmanuel Meirieu est né à Versailles en 1976. Il mène des études de philosophie et de droit à l’Université Lyon III. En 1997, il fonde la compagnie Le Bloc Opératoire dont il est toujours le directeur artistique, aujourd’hui conventionnée par la DRAC et soutenue par la Région Auvergne Rhône-Alpes. En 1999, il reçoit une bourse d’écriture de la Fondation Beaumarchais.

Il écrit et crée ses premiers spectacles professionnels au Théâtre de La Croix-Rousse à Lyon : La Trilogie des Chimères Amères. De 2000 à 2003, en Région Rhône Alpes, il porte à la scène  Electre de Sophocle, Othello de Shakespeare, Médée de Sénèque, spectacles co-produits et accueillis par les Scènes nationales de la région. Entre 2004 et 2007, il se consacre à l’auteur anglais Jez Butterworth, auteur du Royal Court Theater, dont il mettra en scène, pour la première fois en France : MojoThe Night Heron, et The Winterling. En 2008, il crée American Buffalo de David Mamet au Théâtre des Célestins à Lyon. De 2008 à 2010, il porte la direction artistique de la série télévisuelle Kaamelott, dans laquelle il interprète, en saison 6, le second rôle.

En 2010, dans le cadre du festival Les Nuits de Fourvière, il adapte à la scène De beaux Lendemains, d’après The Sweet Hereafter  le roman de Russell Banks, avec Nicole Garcia, Richard Berry, Hippolyte Girardot et Judith Chemla. Le spectacle sera présenté aux Bouffes du Nord en juin 2011, en présence de Russell Banks, et repris au Théâtre Vidy-Lausanne puis dans une tournée d’une soixantaine de dates. Passionné par les acteurs et le récit, il aborde le théâtre en créateur d’émotions fortes. 

Il porte désormais à la scène les auteurs d’aujourd’hui, toujours avec l’envie de faire entendre d’une manière simple la puissance des histoires tout en créant des archétypes de théâtre inoubliables : des êtres brisés, des marginaux grandioses et viscéralement humains. Qu'il travaille avec des interprètes confirmés ou révèle des talents bruts, sa direction d'acteur est unanimement saluée.

En 2013, avec Mon Traître il porte à la scène deux romans de Sorj Chalandon au Théâtre Vidy Lausanne puis aux Bouffes du Nord, en tournée en Belgique, au Luxembourg et en Suisse puis repris au Rond-Point à Paris en janvier 2017, le spectacle sera joué près de cent quarante représentations. 

En 2015, à la Criée, il adapte pour la scène Birdy, d’après le roman de William Wharton.

En 2016, il devient artiste associé au CDN d’Alsace. En 2017, il adapte pour la scène Des Hommes en devenir, roman de l’américain Bruce Machart. Le spectacle est présenté à la Villette puis en tournée. Son talent pour l'adaptation de romans à la scène est désormais prouvé.

En mars 2018, il intervient à L’Ecole du Nord où il anime un atelier avec la promo 5 (2015-2018).

La même année, il crée Les Naufragés d’après le roman de Patrick Declerck au CDN d’Alsace, le spectacle est repris au Festival des Nuits de Fourvière, en hors les murs.

En 2019, aux Gémeaux, Scène Nationale de Sceaux, il crée La Fin de l’Homme Rouge  d’après le roman de Svetlana Alexievitch, Prix Nobel de littérature 2015.

En 2021, il est membre du jury de recrutement de la 7e promotion de L’Ecole du Nord, le Studio 7 sous la direction de David Bobée.

Cette saison 2021-2022, il reprend Les Naufragés qu’il présente au Théâtre du Nord à Lille et pilote le projet participatif du Golden Record  au plus près des habitants de Tourcoing.
En octobre 2022, il présentera à L’Idéal à Tourcoing son nouveau spectacle Dark was the night en lien avec le Golden Record, à l’instar du disque d’or lancé en 1977 par les Américains, arrimé à la sonde spatiale Voyager et qui, au travers de 118 photographies, 55 salutations en différentes langues, 18 sons et 27 musiques, témoignait du meilleur de notre humanité.