accueil > l'École > PRÉSENTATION > LE PROJET

Le projet

L'école, l'atelier de l'apprentissage

Le projet pédagogique mis en place avec Cécile Garcia Fogel, marraine de la promotion 5, s’est construit autour du répertoire, classique ou contemporain, celui des auteurs qui développent les grandes formes et les grandes pensées.

 

Le matériau par lequel tu attrapes les vivants, c’est l’écrit. Au théâtre, la force de l’oralité, c’est le texte. Je veux leur faire ressentir que ce matériau est beaucoup plus fort qu’ils ne l’imaginent, qu’il constitue un territoire multiple, complexe, une terre d’aventures qui reste à découvrir. On ne perçoit pas toujours les textes à l’endroit où on pense les percevoir. Il faut une intuition, une sensibilité.

Se confronter au matériau de la langue : c’est ce goût-là que je voudrais redonner aux élèves. Ils en sortiront plus riches, quoi qu’il leur arrive. Parce que je viens d’un milieu où le théâtre et les histoires n’avaient pas leur place, je sais quelle richesse peuvent trouver des jeunes gens à se construire avec des histoires qui ne sont pas les leurs. Il faut qu’ils entrent dans cette expérience, qu’ils la vivent à fond.

La force du théâtre est d’être une expérience visuelle, poétique, politique. Elle ne fonctionne que par le concret. On rentre dans un métier, ou un apprentissage, quand on arrive à le visualiser.

L’acteur, le metteur en scène, l’écrivain dramaturge ont en commun, chacun dans sa pratique spécifique, de se frotter à cet espace à la fois concret et métaphorique qu’est le plateau de théâtre, et de s’y confronter, d’une façon ou d’une autre. Or le plateau a sa propre grammaire, ses propres lois, à la fois archaïques et évolutives. Chaque artiste les explore, les travaille, les questionne, les réinvente avec sa créativité et ses outils singuliers.

Il faut donner des outils à celui qui veut faire un métier et lui apprendre à s’en servir.
Voilà pourquoi les élèves travaillent le cirque, le clown et le chant ; voilà aussi pourquoi ils travaillent avec des metteurs en scène très différents : les outils leur permettent d’être plus libres et davantage en proposition. Mieux on comprend les outils et plus on entretient un rapport puissant avec l’artifice.

 

Découvrez aussi...