Rémi De Vos

Auteur

« Quand j’écris, je pense toujours aux acteurs, je me mets littéralement à leur place », confie l’auteur né à Dunkerque, fil rouge du Collectif d’auteurs et d’artistes que Christophe Rauck a réuni autour de lui à son arrivée au Théâtre du Nord à Lille en 2014.

Auteur de théâtre parmi les plus joués en France et à l’étranger (Débrayage, Occident, Alpenstock, Jusqu’à ce que la mort nous sépare, le Ravissement d’Adèle, Cassé mis en scène par Christophe Rauck en 2012 au Théâtre Gérard-Philipe à Saint-Denis...). 

Toutes ses pièces sont publiées aux Editions Actes Sud-Papiers et sont traduites en quinze langues. Il est aussi auteur associé au Centre dramatique national d’Auvergne, à Montluçon.

Il est également intervenant à l'École du Nord.

Etre artiste ou auteur du collectif du Théâtre du Nord… par Rémi De Vos

« Un jour, Christophe me dit : écris-moi une pièce. Une pièce sur quoi, je lui dis. Sur une arnaque, il me répond. T’as vu Les Producteurs, de Mel Brooks ? Non. Ben, regarde-le. Bon. Je le regarde. Il s’agit bien d’une arnaque. Alors, j’ai écrit Cassé, qui parle d’une arnaque. C’est l’histoire d’un employé pressuré qui fait croire qu’il s’est suicidé pour toucher l’argent des assurances. Les gens ont bien ri. Dernièrement, Christophe me dit : écris-moi une autre pièce. Et mets pas quatre ans pour la rendre comme la dernière fois. Une pièce sur quoi, je lui dis. Sur la politique, il me répond. C’est compliqué, la politique. T’as vu Borgen ? Non. T’as vu The Killing ? Non. Ben, regarde-les. Il s’intéresse au théâtre ou au cinéma, finalement ? J’ai regardé Borgen. C’est long.

Mais c’est bien. Bon. J’écris une autre pièce. Il en fera peut-être un film ? »

« Après il m'a demandé d'écrire un monologue pour une actrice. Toute ma vie j'ai fait des choses que je savais pas faire, ça s'appelle. Une agression sauvage racontée par l'agressé et finalement l'agresseur.
Et puis, il m'a demandé d'écrire une autre pièce. Une pièce sur quoi cette fois-ci ? Un procès. Genre douze hommes en colère ? Non. L'idée c'est de voir le déroulement de l'action durant le procès. Le personnel judiciaire joue les scènes dont il est question dans le procès ? C'est ça. J'ai écrit Départ volontaire. La pièce parle d'un départ volontaire dans une entreprise qui se passe mal. Il ne part pas. Obligé de rester alors qu'il pensait partir, il fait un procès à l'entreprise qui le retient contre sa volonté.
Juste après ça, j'ai écrit Ben oui mais enfin bon. Vous savez pourquoi ? Parce que Christophe voulait que j'écrive une pièce pour quatre jeunes acteurs qui sortaient de l'École du Nord. »

 

 

Rémi De Vos raconte la génèse du personnage de Xavier dans Départ Volontaire

 
En savoir + sur la Coopérative d'Ecriture