Valérie Mréjen

Valérie Mréjen est plasticienne, écrivaine, metteure en scène et vidéaste. Depuis une vingtaine d’années, elle participe à de nombreux festivals et expositions, en France et à l’étranger (Palais de Tokyo, Centre Georges Pompidou, Tate Modern, Brooklyn Museum…). En 2008, le Jeu de Paume (Paris) lui consacre une rétrospective intitulée La Place de la Concorde. Elle a publié plusieurs récits (Mon grand-père, L’Agrume, Eau sauvage aux éditions Allia ; Forêt noire, Troisième personne aux éditions P.O.L.). Elle a réalisé de nombreux courts-métrages, des documentaires, dont Pork and Milk (2006), et un long-métrage de fiction, En ville (2011).


Des films dont, comme dans ses livres, le terreau est constitué d’anecdotes intimes, de conflits amoureux ou familiaux, de déchirements sous la banalité. Filmer ou écrire, pour faire affleurer des instants. Son premier spectacle, Trois hommes verts, inspiré par le travail des bruiteurs au cinéma, a été présenté au CDN d’Orléans en 2014. Elle est artiste associée au TNB depuis janvier 2017. Elle a orchestré en mars 2018 un week-end qui ouvrait le théâtre aux familles. Elle y a présenté le film Quatrième, portrait de jeunes en MFR (Maisons familiales rurales) magnifiés par son regard.

Pour Arthur Nauzyciel, elle a réalisé un court-métrage pour le spectacle Kaddish d’Allen Ginsberg. Elle a coadapté le roman L’Empire des lumières de Kim Young-ha ainsi que le roman et la pièce de théâtre La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas fils (création d'Arthur Nauzyciel en septembre 2018).