‹ voir toute la saison

Prodiges ®



De Mariette Navarro
Mise en scène Matthieu Roy
SPECTACLE EN BALADE

Avec Aurore Déon, Caroline Maydat, Johanna Silberstein

Costumes : Marine Roussel
  • Production

Production : Cie du Veilleur
Coproduction : Association S’il vous plaît – Théâtre de Thouars,
Scène Conventionnée ; La Maison des Arts de Brioux-sur-Boutonne.
Avec le soutien de l’Institut Français et de la Région Poitou-Charentes. La Cie du Veilleur est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Poitou-Charentes), la Région Poitou-Charentes, le Département de la Vienne et est subventionnée par la Ville de Poitiers.

Descriptif

Dans sa commande d’écriture à Mariette Navarro, Matthieu Roy n’a posé qu’une seule contrainte : pouvoir jouer le spectacle dans des lieux intimes, non théâtraux. Mariette Navarro (Nous les Vagues, Carcasse) a donc fait des prodiges… et choisi de convier le public à domicile, dans le cadre d’une étrange réunion qui ressemble à s’y méprendre à celle de la fameuse marque Tupperware. Une table ronde, une nappe, un petit Vanity et trois comédiennes tout droit sorties d’un magazine des années 60 : le public assiste, chez une hôtesse, à l’intronisation d’une vendeuse débutante sous les yeux de la Monitrice et de la Concessionnaire.

« Je voulais montrer comment, pour vendre un objet, on est obligé de se vendre soi-même », explique Matthieu Roy. Et si finalement ces trois femmes d’aujourd’hui faisaient l’épreuve de la précarité et interrogeaient, en jouant, un certain rapport au travail, à la réussite, à la condition féminine ainsi qu’à la prise de pouvoir par la maîtrise des mots ?

 Texte publié aux Éditions Quartett

_
Production : Cie du Veilleur
Photos : Didier Goudal


Représentations ouvertes au public / Entrée libre – réservations conseillées, nombre de places limité

LUN 16.02 – 20:00
Restaurant le « Peek a Boo » – 92 Rue de l’Hôpital Militaire – Lille. Renseignements et réservations : 03.20.57.05.15 (de 10h à 19h du mardi au samedi)

MAR 17.02 – 20:00
Café de la Paix – 201 Rue de la Fin de la Guerre – Tourcoing. Renseignements et réservations : 06.07.26.12.25  (de 9h30 à 19h30 du lundi au samedi)

MER 18.02 – 18:30
Médiathèque de Roubaix – 2 rue Pierre Motte – Roubaix. Renseignements et réservations : 03.20.66.45.14 (de 10h à 18h du mardi au samedi)

JEU 19.02 – 19:30
Muba (Musée) – 2 Rue Paul Doumer – Tourcoing. Renseignements et réservations : 03.20.28.91.60 (de 13h à 18h les lundis, mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche)

VEN 20.02 – 19:30
Médiathèque Marguerite Yourcenar – 199 Rue Carnot – Fâches Thumesnil. Renseignements et réservations : 03.20.96.12.44 (le mardi de 16h à 19h puis du mercredi au samedi de 14h à 18h)

SAM 21.02 – 14:00
Restaurant la « Coopérative Baraka » – 20 Rue Sébastopol – Roubaix. Renseignements et réservations : 03.20.65.74.14 (du lundi au vendredi de 10h à 16h)

 

Et aussi…
En représentations scolaires au lycée Perriand (Genech) le 16.02, au lycée professionnel Beaupré (Haubourdin) le 17.02, à l’EDHEC (Roubaix) le 19.02, à la Mission Locale (Lille) le 20.02.

 

  • Réserver

Infos pratiques

16 février › 21 février Spectacle en balade - Métropole lilloise -

  • Horaires

    Voir la rubrique "Dates des représentations" ci-contre.
  • Durée

    Tarifs



Video


La presse en parle

> Mouvement.net, 3 décembre 2012
« Debout au milieu du « salon », les trois comédiennes sont aussi enjouées que leurs robes sont colorées. Si l’on vous convoque ici, ce n’est pas pour voir une pièce de théâtre, mais pour assister, hors scène, à une réunion de type Tupperware, plus précisément à la formation d’une nouvelle vendeuse. Un sourire frais, certes, mais tout droit sorti du congélateur. »
Pascaline Vallée

> Scèneweb.fr, 27 octobre 2012
« On rit jaune devant cet embrigadement et face à ces femmes enchaînées à leur vie et finalement très peu libres. Les trois comédiennes naviguent avec une belle aisance dans l’assistance. »
Stéphane Capron

> La Nouvelle République, le 9 février 2013
« Donnée avec humour et dévotion dans le cadre intimiste des habitations, la pièce s’immisce, surprend et prend une dimension particulière au regard des spectateurs qui, en nombre limité par l’espace, se saisissent avec passion du jeu des acteurs. »