‹ voir toute la saison

Espaece



Une pièce d’Aurélien Bory
Conception, scénographie et mise en scène : Aurélien Bory
  • Distribution
  • Equipe
  • Mentions de production

Avec  Guilhem Benoit, Mathieu Desseigne Ravel, Claire Lefilliâtre, Olivier Martin Salvan, Lise Pauton

Conseiller à la dramaturgie Taïcyr Fadel, lumières Arno Veyrat, composition musicale Joan Cambon, conception technique décor Pierre Dequivre, costumes Sylvie Marcucci et Manuela Agnesini

Production : Compagnie 111 – Aurélien Bory
Coproduction : Festival d’Avignon ; TNT, Théâtre National de Toulouse Midi-Pyrénées ;
Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique – Nantes ; Théâtre de l’Archipel, Scène Nationale de Perpignan ; Théâtre de la Ville – Paris ; Maison des Arts de Créteil ; Le Parvis, Scène Nationale – Tarbes Pyrénées (coproduction en cours)
Accueil en répétitions et résidences La FabricA – Avignon ; TNT – Toulouse ; CIRCa – Auch
La compagnie 111 – Aurélien Bory est conventionnée par le ministère de la Culture et de la
Communication – DRAC Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées ; la Région  Languedoc-
Roussillon-Midi-Pyrénées et la Ville de Toulouse.
Elle reçoit le soutien du Conseil Départemental de la Haute-Garonne.
Aurélien Bory est artiste associé au Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique – Nantes ; artiste invité au TNT Théâtre National de Toulouse Midi-Pyrénées – Toulouse ;  et artiste accompagné par le Théâtre de l’Archipel Scène Nationale de Perpignan.

Descriptif

« Vivre, c’est passer d’un espace à un autre, en essayant le plus possible de ne pas se cogner », indique Georges Perec dans son livre Espèces d’espaces (1974). Un texte qui accompagne depuis de longues années Aurélien Bory particulièrement sensible à l’écriture de Perec. Et un sujet, l’espace, que le metteur en scène toulousain traite inlassablement au théâtre, lui qui a développé depuis 2000, en dix créations majeures présentées dans le monde entier, un « théâtre physique », une œuvre singulière et hybride, au croisement des écritures et des disciplines (danse, installations plastiques, cirque).
« Je choisis comme titre un mot qui n’existe pas et qui doit sa forme à deux mots superposés contenus dans le titre du livre de Georges Perec », explique-t-il. Partant de la première phrase du livre : « L’objet de ce livre n’est pas exactement le vide, ce serait plutôt ce qu’il y a autour ou dedans », le metteur en scène l’applique au vide du plateau qui contient toutes les formes, tous les spectacles… « Parce que le théâtre porte le geste maintes fois répété de réécrire par-dessus les traces… » Aurélien Bory se dirige, à partir de l’enfance de l’écrivain et de ses souvenirs, vers un territoire mental où l’espace est au cœur et les passages nombreux.
Un projet initié depuis deux ans pour une création en Avignon 2016.

Autour du spectacle

Au bord du plateau, rencontre avec l’équipe artistique le jeudi 5 janvier après la représentation

– Rencontre Citéphilo autour de l’oeuvre de Georges Perec, samedi 7 janvier à 16h avec Marcel Bénabou, Aurélien Bory, Florence de Chalonge,  Frédéric Gendre
En savoir plus et réserver

  • Réserver

Infos pratiques

4 janvier › 8 janvier Lille - Grande salle

  • Horaires

    MER. 4 JANV. - 20H
    JEU. 5 JANV. - 19H
    VEN. 6 JANV. - 20H
    SAM. 7 JANV. - 19H
    DIM. 8 JANV. - 16H
  • Durée

    1H

    Tarifs

    • Plein tarif : 27€
    • + de 60 ans : 21€
    • - de 30 ans : 10€
    • Demandeur d'emploi : 7€


Video


La presse en parle

> Les Trois coups, le 18 juillet
« Les tableaux se succèdent dans une exigence plastique époustouflante, la lumière ne cessant de sculpter, modeler cet espace et ces corps qui « essayent le plus possible de ne pas se cogner »  »
Lise Facchin

> Culturebox, le 23 juillet
« 
« Espæce » : Aurélien Bory réinvente en langage théâtral les « Espèces d’espaces » de Perec »
Laurence Houot

> Télérama, le 19 juillet
« Avec Espaece, il signe cette fois une œuvre pleinement accomplie. Où la beauté de l’installation s’accorde à la présence humaine »
Emmanuelle Bouchez

> Culture31.com, le 19 décembre
« Tout Perec : beau, intelligent, émouvant »
Hubert Stoecklin