‹ voir toute la saison

Cycle de lectures



Descriptif

Par André Markowicz (membre du collectif d’artistes du Théâtre du Nord)

« Il y a des textes dont je ne donne pas de traduction écrite, mais je dis – je les dis, et je les traduis à la volée, improvisant une interprétation qui fasse entendre le rythme et connotations, la mémoire secrète (du moins, ce que j’en sens…) »

« Je dirai des poèmes que je ne traduis pas par écrit ; je les dirai en russe, et puis, lentement, mot à mot, j’en donnerai une traduction orale, improvisée, pour essayer de faire sentir non seulement le sens littéral, mais aussi, dans la mesure du possible, le rythme, les jeux sur la sonorité, et d’en faire résonner cet élément essentiel et intraduisible par essence qu’est la mémoire ; pour essayer, aussi, de les situer dans leur temps, ce qu’une traduction ne peut pas faire, sinon en commentaires ou en notes en bas de page.  Au moment où j’écris, je ne sais pas encore exactement quels seront ces poèmes. Ce seront des poèmes des années 20, sans doute de Marina Tsvétaïéva et d’Ossip Mandelstam. » André Markowicz

Lecture de poèmes écrits entre 1921 et 1924 des poètes russes Alexandre Blok, Boris Pasternak, Ossip Mandelstam, et Marina Tsvétaïeva.

  • – Jeudi 25 février à 19h

Librairie VO – 53, rue du Molinel, Lille

 

mais aussi…

Le mercredi 24 février à 19h, Françoise Morvan et André Markowicz liront des extraits de Vigile de décembre chez Michel Fournier à l’invitation du Théâtre du Nord.

« Vigile de décembre est le dernier livre d’un ensemble qui pourrait être l’histoire d’une vie, une histoire remémorée non pas sous forme de récit mais, comme reviennent les souvenirs, sous forme d’images inscrites dans la trame du temps. Assomption évoque un été d’enfance, Buée la période trouble de février et l’adolescence, Brumaire l’automne et le flamboiement, Vigile de décembre la transparence de l’hiver et le renoncement : quelqu’un revient dans un village de Bretagne pour s’en aller, sans doute à jamais, et les personnages présents peuvent être aussi des ombres du passé, revu par temps de neige, de l’avent à l’épiphanie.
Fin de l’année, fin de la maison d’enfance et fin du cycle des quatre temps… Pourquoi avoir choisi, pour cette première lecture de ce cycle inédit, de commencer par la fin ? Peut-être parce que les fils tendus depuis le début viennent s’y nouer pour la dernière fois avant le silence. Et peut-être précisément parce qu’il s’agit d’une fin sans fin »
. Françoise Morvan

 

Le vendredi 26 février à 9h30, Françoise Morvan rencontre à la médiathèque de Roubaix les enfants de l’école Elsa Triolet qui ont travaillé sur La Saga des petits radis

Avec La Saga des petits radis, Les joies du logis et La ronde des mois, Françoise Morvan nous invite à retrouver le plaisir des chantefables, le cliquetis des rimes et le rythme de ces poèmes pleins d’humour et de tendresse faits pour être dits ou chantés.

 

Le samedi 27 février à 15h, Françoise Morvan et André Markowicz proposeront une lecture franco-russe du poète Samouil Marchak à la Médiathèque de Roubaix, La Grande Plage,  2 rue Pierre Motte (sur réservation au 03.20.66.45.00.)

Et 19 h, chez Myriame Gouget, la lecture sera rythmée par des intermèdes musicaux de Sabine Desferet, violoncelliste et professeur au conservatoire de Lille.

 

 

  • Réserver

Infos pratiques

25 février Lille - Librairie VO

  • Horaires

    JEU. 25 FEV. – 19H00
    SAM. 27 FEV. – 15H00
  • Durée

    1H

    Tarifs

    • Entrée libre sur réservation au 03 20 14 33 96