‹ voir toute la saison

Alors que j’attendais



D'après Mohammad Al Attar
Mise en scène : Omar Abusaada

Spectacle en arabe, surtitré en français
  • Distribution
  • Equipe
  • Mentions de production

Avec Amal Omran, Mohammad Alarashi, Nanda Mohammad, Mourad Roumieh, Mohamad Al Refai, Reham Al Kassar

Scénographie Bissane Al Charif, Lumière Hasan Albalkhi, Vidéo Reem Al Ghazzi, Musique Samer Saem Eldahr (Hello Psychaleppo)

Festival d’Avignon ; Napoli Teatro Festival ; AFAC (Arab Fund for Art and Culture) ; Pôle Arts de la scène ; La Friche La Belle de Mai, Marseille ; Theater Spektakel Zürich ; Onassis Cultural Centre Athens ; Vooruit Gent ; La Bâtie ; Festival de Genève ; Les Bancs publics / Les Rencontres à l’échelle, Marseille ; Festival d’Automne à Paris.
Avec le soutien de : La Criée, Marseille ; Le Tarmac, Paris

Descriptif

Sur son lit d’hôpital, Taim, 30 ans, est dans le coma. Il a été passé à tabac, après avoir mystérieusement disparu en traversant l’un des nombreux check points qui fractionnent Damas en Syrie. Devant cette nouvelle épreuve, la famille, dont le père a été emporté quinze ans plus tôt d’une mort tragique aux accents de scandale, est particulièrement démunie. Les douloureux secrets que réveille ce souvenir astreignent chacun à de profondes mutations. Une année durant, Taim, toujours dans le coma, ressent simultanément les changements parmi les siens, et ceux de la capitale syrienne, devenue un lieu étrange et cruel.

Pour documenter cette pièce sur l’omniprésence de l’absence, Omar Abusaada a rencontré des familles plongées dans le drame du coma et des médecins afin d’en comprendre les mécanismes et d’en percer les mystères. Il a inventé un traitement singulier du théâtre, assorti de vie réelle, pour nous plonger dans l’intimité de ceux qui subissent l’actualité en Syrie. Dans son dernier spectacle, Antigone of Shatila, une trentaine de femmes syriennes et palestiniennes du camp de Chatila témoignaient de leur traversée de réfugiées en se projetant dans la figure d’Antigone. Cette nouvelle collaboration avec le bouillonnant auteur Mohammad Al Attar confirme l’étoffe de leur binôme. S’ils s’affranchissent ici du théâtre documentaire pour retourner à la fiction, c’est sans quitter la question qui les occupe. Le coma, c’est aussi l’histoire de la Syrie d’aujourd’hui, cette zone grise entre la vie et la mort, entre l’espoir et le désespoir.

Ce spectacle est proposé dans le cadre du Festival NEXT, en partenariat avec de la Rose des vents, scène nationale de Villeneuve d’Ascq

logo_NEXT-klein

 


navettegratuite

 

  • Réserver

Infos pratiques

24 novembre › 26 novembre Tourcoing - Théâtre de l'Idéal

  • Horaires

    JEU. 24 NOV. - 20H30
    VEN. 25 NOV. - 20H30
    SAM. 26 NOV. - 20H30
  • Durée

    1H30

    Tarifs

    • Plein tarif : 27€
    • + de 60 ans : 21€
    • - de 30 ans : 10€
    • Demandeur d'emploi : 7€


La presse en parle

> Les Echos, le 13 juillet 2016
« Avec « Alors que j’attendais » il porte sur scène toute l’humanité blessée du drame Syrien. »
Hadrien Volle