Sonia Wieder-Atherton

Violoncelliste

Violoncelliste, concertiste, Sonia Wieder-Atherton questionne inlassablement la notion de répertoire.

Née à San Francisco d’une mère d’origine roumaine et d’un père américain, elle grandit à New-York puis à Paris où elle entre au Conservatoire national supérieur dans la classe de Maurice Gendron. A 19 ans elle part vivre à Moscou pour étudier avec Natalia Chakhovskaïa au conservatoire Tchaïkovski. Elle gardera en elle de ces années Russes, en plus d’un enseignement d’excellence, un rapport particulier au temps, aux histoires et aux hommes. Lauréate du concours Rostropovitch à 25 ans, elle aime décrypter et comprendre la langue de compositeurs contemporains. Avec la même recherche, elle aborde les pièces du répertoire dit « classique ».

Ces dernières années, Sonia Wieder-Atherton conçoit et met en scène de nombreux projets : Chants juifs, Chants d’Est, Vita Monteverdi – Scelsi, Little Girl Blue, from Nina Simone...
Elle n’hésite pas à se tourner vers d’autres formes artistiques comme en témoignent ses projets avec Chantal Akerman, Fanny Ardant et Charlotte Rampling.
En 2011, elle reçoit le prix de la Fondation Bernheim, qui désigne chaque année trois lauréats dont l’œuvre a valeur créatrice dans chacun des domaines des arts, des lettres et des sciences.
En 2015, elle est nommée chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres.
C’est en 2012 qu’elle crée pour la première fois à Aix en Provence l’Odyssée pour violoncelle et chœur imaginaire, un spectacle pour violoncelle et bande-sonore. Le spectacle a tourné en France et à l’étranger. Les Odyssées consistent en une re-création aux formes multiples de ce spectacle, le principe étant de retravailler la bande sonore avec chaque lieu d’accueil.
Depuis 2012, treize aventures ont déjà vu le jour. En avril 2017, c’est à Lille que Sonia Wieder-Atherton s’est posée une semaine pour enregistrer une quinzaine de femmes des quartiers prioritaires de la ville de Lille.