nathalie fillion

Nathalie Fillion est auteure, metteuse en scène, actrice. Artiste coopératrice au Théâtre de l’Union, CDN de Limoges, depuis janvier 2015. Artiste associée à la Manufacture – CDN  de Nancy en 2017/2018.

Parcours. Après une formation d’actrice et une dizaine d’années de plateau, elle écrit sa première pièce, Pauvre Télémaque ou pas facile d’être le fils d’Ulysse, créée à la Scène Nationale de Cergy-Pontoise et qui reçoit le prix du jury et prix du public de la Tournée Océane 1996. Boursière du Centre National du Livre en 1999, elle fait de nombreuses résidences à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon de 2001 à 2006 tout en y dirigeant des ateliers. Pendant ces mêmes années, elle répond à des commandes de compagnies, et joue dans des spectacles divers. En 2004, sa création Alex Legrand (l’Harmattan), jouée 100 fois à Paris et en tournée, saluée par la critique, marque un tournant dans ses priorités. S’impose alors la nécessité de mener de bout en bout l’aventure théâtrale. Depuis, elle se consacre exclusivement à sa compagnie. Sa recherche la mène de l’écriture au plateau, dans un mouvement constant. Elle met en scène ses textes, explorant des formes et formats divers, collaborant régulièrement avec des musiciens et des chorégraphes. Artiste polyvalente, elle préfère désormais se dire femme de théâtre.

Transmission. Elle enseigne à l’ESCA (Asnières) depuis la création de cette formation par l’alternance, en 2008, et partage son temps entre écriture, mise en scène et transmission. Ces trois activités sont liées par une nécessité de questionnement et de partage, autant sur l’art de l’acteur que sur la transmission des écritures. Depuis 2012, elle intervient au Festival La Mousson d’été, université d’été européenne. Depuis 2016, elle intervient à l’Ecole du Nord, dans la section écriture dramatique.

Et aussi. Polyglotte, musicienne, voyageuse, la musicalité est au cœur de son travail, y compris celle des langues. Elle écrit certains textes en plusieurs langues, dont son livret Lady Godiva, opéra pour un flipper, joué par le CREA à l’amphithéâtre de l’Opéra Bastille en 2002, lu au Festival In d’Avignon 2006, et repris au Théâtre du Chatelet en 2012. Elle a traduit et adapté L’Oiseau vert de Carlo Gozzi pour la Compagnie Sandrine Anglade.

 

De la France à l’étranger.  Depuis 2005, elle partage de nombreuses expériences d’écriture avec un groupe d’écrivains complices. Sur un projet de Fabrice Melquiot, ils fondent ensemble La Coopérative d’Ecriture. Leurs aventures les conduisent dans divers théâtres de France et de Navarre, du Royal Court de Londres au Deutsches Theater de Berlin, en passant par Rome, Madrid, Montréal, et San Francisco.

En 2007, la Comédie-Française lui passe commande d’une pièce courte, Les Descendants, traduite en roumain et en italien, mise en espace à Rome, et diffusée sur RAI 3.

En 2010, elle est invitée à Montréal par l’Académie des Lettres du Québec, à la Rencontre québécoise internationale des écrivains.

La même année, sa pièce À l’Ouest, reçoit  l’Aide à la création du CNT. Sélectionnée par le bureau des lecteurs de la Comédie-Française, elle est lue au Théâtre du Vieux Colombier, mise en espace à Montréal par Martin Faucher au Festival Dramaturgies en Dialogue, à San Francisco au  festival Des voix 2012 www.desvoixfestival.com/. et créé à Marburg (Allemagne) par Matthias Faltz (2014). Traduite en allemand, en anglais et en espagnol, publiée dans la revue Scène-Theater der Zeit, À l’Ouest a reçu le prix de la fondation Barrière 2011.

En mai 2014, elle est invitée au Festival Le Jamais Lu à Montréal, et à la deuxième édition du Festival Des voix à San Francisco. Son texte Pling est créé à Moscou en 2013, à Erevan en 2014.

Spirit est présentée à Montréal, au festival le Jamais Lu 2015.

En juillet 2016, elle est nommée Chevalier des Arts et Lettres.