judith chemla

Étudie le théâtre au CNSAD et le chant lyrique aux conservatoires régionaux d’Aubervilliers et de Bourg–la-Reine. Dès l’âge de 17 ans, elle enchaîne les expériences, sur scène, où elle joue La Tempête de Shakespeare, Le Nom de Jon Fosse, Soirée de gala adapté de Tchekhov par Roger Planchon…

Au cinéma, elle intègre la bande d’ados branchés de Hellphone de James Huth (2006), les troupes drolatiques de Faut Qu’ça Danse de Noémie Lvovsky (2007) et de Musée Haut, Musée Bas de Jean-Michel Ribes (2008), Pierre Schoeller lui offre un premier rôle remarqué, celui de la jeune mère larguée de l’intense et humaniste Versailles (2008) face à Guillaume Depardieu.

Elle intègre la Comédie Française à sa sortie du conservatoire en 2007 où elle travaillera un an et demi. Elle joue le maître de maison Molière tout comme Corneille, Hanokh Levin, Ödön von

Horvath et Eduardo de Filippo. Elle défend en parallèle une poignée de courts métrages, du Petit

Chaperon Rouge de Shinji Aoyama à Fuir de Virginia Bach (2008-2012).

Elle varie toujours les genres, des étoffes romanesques de La Princesse De Montpensier (Bertrand Tavernier) à la fantaisie contemporaine pour De Vrais Mensonges (Pierre Salvadori) et Je Suis Un No Man’s Land (Thierry Jousse) (2010).

Les planches la rappellent pour servir les éclectiques Russell Banks, Valère Novarina et Rafael Spregelburd. Elle se consacre notamment à des projets plus personnels comme le spectacle Tue-Tête qu’elle crée avec James Thierrée, joué en décembre 2010 au Théâtre des Bouffes du Nord.

Puis Noémie Lvovsky l’embarque dans sa joyeuse bande de copines adolescentes de Camille Redouble (2012) en extravertie Josépha, qui lui vaudra une nomination au César de la meilleure actrice second rôle et le Prix Lumière 2013 catégorie meilleur espoir féminin.
À la télévision elle est tour à tour la sombre héroïne d’Engrenages saison 4 (2012), la Blanche Neige déjantée de Siegrid Alnoy dans Miroirs miroirs (2012), l’attachante psychotique de 15 jours ailleurs aux côtés de Didier Bourdon (2013), la jeune héroïne pincée de Marcel Aymé dans Le Bœuf clandestin (2013).

Au cinéma elle partage l’affiche avec Géraldine Nakache et Yaël Abecassis dans Rendez-vous à Atlit de Shirel Amitay en 2015, et avec Anders Danielsen Lee dans ce Sentiment de l’été réalisé par Mikhael Hers.

Artiste complice du Théâtre des Bouffes du Nord, elle a interprété Didon dans Le Crocodile trompeur / Didon et Enée mis en scène par Samuel Achache et Jeanne Candel (2013) ; Violaine dans L’Annonce faite à Marie de Paul Claudel, mis en scène par Yves Beaunesne (2014), et a proposé un concert original, Crack in the sky (5 et 31 mai ; 6 juin 2015).