Eugène Labiche

Auteur

Eugène Labiche, auteur dramatique français, né en 1815 et décédé en 1888.


Après de nombreux vaudevilles en un acte dans lesquels il se fait la main avant de se frotter à la grande comédie de mœurs et de caractère, Labiche passe pour l’inventeur d’une situation comique nouvelle, l’absurde et d’un personnage historiquement daté : le bourgeois crédule et poltron du second Empire.
Fils d’un industriel qui exploite à Rueil une fabrique de sirop et de glucose de fécule, Eugène Labiche réalise, après le baccalauréat, un long voyage en Italie, dont le Journal donne le ton de la relation ambiguë, essentiellement parodique, entretenue par le jeune homme avec l’héritage romantique.
Maniaque de l’ordre et de la symétrie, conformément au milieu dont il est issu, Labiche produira pas moins de deux cents pièces, presque quarante ans d’une production boulimique d’œuvres inégales en dimensions comme en qualité, presque toujours écrites en collaboration. Elles sont créées sur des scènes parisiennes, le Palais-Royal, le Gymnase, les Variétés ou les Bouffes Parisiens, et défendues par des acteurs souvent doués d’une forte personnalité, bien connus des auteurs comme des spectateurs et aguerris à ce genre de répertoire.
Jusqu’en 1860, Eugène Labiche tâtonne, cherche son style en accumulant les comédies en un acte, s’apparentant au genre à la mode, le vaudeville. En 1851, sa première comédie en cinq actes Un chapeau de paille d’Italie est saluée par beaucoup comme une « trouvaille de génie », avec ce célèbre motif de la course-poursuite, chasse tumultueuse à la chose ou l’être perdu, souvent repris au début du XXe siècle par les grands burlesques du cinéma muet. Le vaudeville en un acte évoluera dès lors assez sensiblement vers la « grande » comédie de
mœurs et de caractère.


Y. Mancel, extrait du Dictionnaire encyclopédique du Théâtre, (Bordas, 1995)