tout savoir sur croquis de voyage

Quelques exemples de voyages

Mathias, remonter le Danube

Habitué des voyages européens en solitaire, Mathias aime partir à l’aventure, la rencontre, sans amarres. Pendant un mois il remontra le fil, jusqu’au kilomètre zéro du Danube, cœur de l’Europe. Son voyage commencera dans la Forêt Noire et sera l’égal du fleuve, au fil de l’eau. Jusque Sulina (Roumanie).

 

Alexandra, sur les traces du fantasme familial

La mère d’Alexandra est le fruit d’un amour d’Europe ou la rencontre d’une étudiante autrichienne et d’un étudiant grec à Paris, de chemins qui se séparent. Alexandra n’a jamais rencontré ce grand-père. Elle partira sur ses traces, de Graz au Pirée.

 

Margot, équipière en Méditerranée

Margot est née à Brest, a toujours été entourée par la mer mais n’a jamais vraiment pratiqué la voile. Elle embarquera donc avec John, propriétaire du Team Spirit et qui recherchait un équipier pendant 3 semaines en septembre. Départ le 1er septembre de Platja d’Aro, cap sur Minorque, la Sardaigne, jusque Tabarka en Tunisie.

 

Cyril, jouer le voyage aux dés

Mettre à l’épreuve la confiance que l’on peut avoir en soi, éprouver le lâcher-prise et s’en remettre à la providence. Cyril va tout jouer aux dés, son parcours, ses repas, ses nuits, ses rencontres. Avec un petit mode d’emploi et quelques contraintes concoctés avec ses camarades comédiens de l’école.

 

Adrien, dans la peau d’un personnage de fiction

Prendre le train et dès le premier jour changer d’identité et suivre le chemin de l’inconnu. Point de départ de ce personnage qu’Adrien a choisi de se créer pour le voyage : Sergelstorg, en plein centre de Stockholm. Entre fiction et réalité. Avec dans la poche un dictaphone, Catégorie 3.1 de Lors Noren et Voyage au bout de la nuit de Céline.

 

Lucas, Athènes, la Grèce, écrire une pièce

Quinze jours à Athènes, quinze jours dans une île.

Se confronter à la capitale d’une démocratie européenne certes (foule, groupes, émulation, saleté, bruits, pauvreté), mais capitale d’un pays traversé par une crise économique et géopolitique sévère.

Puis un deuxième temps en retrait et se confronter à une certaine solitude (à la fois plus radicale et en même temps très différente de la solitude urbaine), et alimenter, en négatif, la réflexion sur le groupe, la cellule, notamment politique.

Lucas est un des deux élèves-auteurs de la promotion. Ce mois ne sera pour lui pas tout à fait en déconnexion, car ce format servirait peu l’exercice d’écriture, mais sera comme la première étape du texte qui sera monté avec les élèves-comédiens quelques mois plus tard à Lille.

 

Les autres destinations : Berlin, Pologne, Andalousie, Scandinavie, Irlande, Albanie.