éléonore lemaire

Soprano, Eléonore Lemaire obtient son prix de perfectionnement à l’unanimité du jury (2008), finissant ainsi sa formation d’artiste lyrique au département supérieur pour jeunes chanteurs/CRR, après avoir achevé ses études de droit par une maîtrise de droit international privé.
Depuis 2007, elle équilibre son activité entre des rôles de répertoire (Donna Anna dans Don Giovanni, Argentine (Mme Zilberklang) dans Le Directeur de théâtre, Despina, dans Cosi Fan Tutte, Cupidon dans Orphée aux Enfers et Fantasia dans le Voyage dans la Lune d’Offenbach, Micaëla dans Carmen de Bizet, la Fée et le Petit Poucet dans La Forêt Bleue de L. Aubert, des maisons prestigieuses telles l’Opéra-Comique (Lisbé dans Zémire et Azor de Grétry, La Cadette dans Cendrillon de Laruette) ou l’Opéra de Lille (La Cugina dans Madame Butterfly), et un engagement de la première heure sur la scène contemporaine, où ses qualités vocales et corporelles (elle est 4è dan d’aïkido et danseuse confirmée) s’expriment pleinement.
Elle est notamment la créatrice des rôles de Mme C (La Villa des morts d’Aurélien Dumont), Mme Smith (La Cantatrice Chauve de J.-P. Calvin, F. Berreur), l’Ombre 2 (La Folie d’Héraklès de C. Perton, Fabrizio Cassol, Comédie Française), May (La Bête de la Jungle d’Arnaud Petit), ou encore soprano solo. Elle s’est également distinguée à Amsterdam en 2014 dans le rôle de la soprano du Kopernikus de Claude Vivier et au Concertgebouw dans Gran Pianola Music de John Adams, et dans Cantatrix Sopranica d’Unsuk Chin (lors de la Gaudeamus Muziekweek).
En 2017, elle est attendue au Théâtre du Nord mais aussi dans Homo Instrumentalis (Silbersee, sur des pièces de Nono, Aperghis et Kyriakydes) à la Ruhrtriennale 2017, puis au Muziekgebouw (Amsterdam), Biljoke (Gent), et interprètera les Illuminations de Britten avec element118, ensemble qu’elle a créé avec le chef Julien Vanhoutte (spectacle Nocturne), dans le but de former un orchestre classique à l’art de la scène.

 

Découvrez le site d’Eléonore Lemaire