christian hecq

Christian Hecq joue dès sa sortie de l’Insas, l’Institut national supérieur des arts du spectacle et des techniques de diffusion, (Bruxelles) avec des metteurs en scène belges majeurs tels que Michel Dezoteux, Isabelle Pousseur, Charlie Degotte et reçoit, en 1989, l’Ève du meilleur acteur belge. Artiste du mouvement, c’est au-delà des frontières géographiques ou artistiques qu’il exerce ses talents, sur la piste, ou sur les planches avec Benno Besson Daniel Mesguich, Jacques Nichet, Jean-Michel Ribes…
Il s’initie à l’art de la marionnette avec Philippe Genty et Mary Underwood. Durant la tournée internationale de Boliloc en 2008, il intègre la Comédie-Française dont il devient le 525e sociétaire en 2013. Il y enchaîne depuis les rôles et reçoit le Molière du meilleur acteur en 2011 (Un fil à la patte), après celui de la révélation masculine en 2000 (La Main passe).

Christian Hecq, qui dit avoir appris à parler au théâtre en entrant à la Comédie-Française, y inscrit aujourd’hui avec ce spectacle hybride, « un peu de sa couleur » partageant avec les autres comédiens sa passion de la marionnette pour un spectacle qui a reçu le Molière 2016 de la Création Visuelle.