benjamin lazar

Metteur en scène et comédien, Benjamin Lazar lie la musique et le théâtre depuis ses premiers spectacles.

En 2004, sa mise en scène du Bourgeois Gentilhomme, dans la production du Poème Harmonique, incluant tous les intermèdes et ballets de Lully, rencontre un très grand succès public et critique. La même année il fonde sa compagnie Le Théâtre de l’incrédule. Il y crée notamment L’Autre Monde ou les États et Empires de la Lune d’après Cyrano de Bergerac donné au Théâtre de l’Athénée en 2008 et 2013, Les Amours tragiques de Pyrame et Thisbé de Théophile de Viau, Les Caractères de La Bruyère, Fables d’après La Fontaine, Feu d’après Pascal, Visions d’après Quevedo, Comment Wang-Fô fut sauvé de Marguerite Yourcenar.

Artiste associé de 2010 à 2013 à la scène nationale de Quimper, il y a créé notamment en 2010 l’opéra Cachafaz (Copi/Strasnoy) et, en 2013, Pantagruel, avec Olivier Martin-Salvan.

En dehors de ses créations au sein du Théâtre de l’incrédule, Benjamin Lazar se consacre également à la mise en scène d’opéra. Il a été invité dans des lieux comme l’Opéra-Comique, le Théâtre des Champs-Élysées, le Théâtre de Caen, le Théâtre des Arts, l’Opéra de Saint-Étienne, l’Opéra de Rennes, le Grand Théâtre du Luxembourg, le Grand Théâtre d’Aix-en-Provence ou le Badisches Theater à Karlsruhe. Il a collaboré, entre autres ensembles, avec le Poème Harmonique, les Arts Florissants, Les Musiciens du Louvre, les Cris de Paris et le Balcon.

Ses réalisations vont de l’opéra baroque à la musique contemporaine : La Vita humana de Marazzoli, Cadmus et Hermione de Lully, Il Sant’Alessio de Landi, Egisto de Cavalli, Cendrillon de Massenet, Cachafaz de Strasnoy, Ariane à Naxos de Straus, Riccardo Primo d’Haendel.

En juin 2015, il crée Le Dibbouk d’An-ski au Printemps des Comédiens à Montpellier, présenté au Théâtre du Nord à Lille en mai 2016.