‹ voir tout le collectif d’artistes
Rémi De Vos
Sa biographie

Il est le leader du Collectif, il fut le chef d’orchestre des journées du patrimoine et des dîners en ville, il reste le signataire des petites phrases qui ponctuent ce programme de saison où il revient en tant qu’auteur du texte mis en scène par Christophe Rauck, Toute ma vie, j’ai fait de choses que je savais pas faire (Avignon Off 2016 et au Théâtre du Nord en juin 2017). Rémi De Vos intervient tout au long de l’année auprès des élèves-auteurs de l’École du Nord. Pour cet auteur (parmi les plus joués en France et à l’étranger), cette saison rime avec nouvelle saison d’écriture tandis que ses dernières pièces font l’objet de créations : Julien prend du spectrum dans la mise en  scène d’Olivier Oudiou (avril 2017, Théâtre 95) ; Trois Ruptures est créé en Italie, à Londres et en Roumanie ; Occident (vu en spectacle en balade en janvier 2015) est créé en Pologne. Et sa mise en scène de sa pièce Madame avec Catherine Jacob part en tournée dans toute la France et en Belgique.

On en oublierait presque qu’il est né à Dunkerque…

Ses actus

Festival OFF Avignon 2016 – Toute ma vie j’ai fait des choses que je savais pas faire à la Manufacture du 6 au 24 juillet (relâche les 11, 18 juillet).

Botala mindele sera créée par Frédéric Dussène au Théâtre de Poche à Bruxelles en septembre 17 et se jouera ensuite en Belgique, en Suisse et en France. Projection privée sera jouée au Théâtre du Lucernaire à Paris en octobre 17. Toute ma vie j’ai fait de choses que je savais pas faire, la petite forme que lui avait commandée Christophe Rauck et qui fit un tabac au dernier Festival d’Avignon (La Manufacture) part pour une longue tournée, qui passera par le Théâtre du Rond-Point à Paris en janvier 2018…

Être artiste ou auteur du Collectif du Théâtre du Nord… par Rémi De Vos

« Un jour, Christophe me dit : écris-moi une pièce. Une pièce sur quoi, je lui dis. Sur une arnaque, il me répond. T’as vu Les Producteurs, de Mel Brooks ? Non. Ben, regarde-le. Bon. Je le regarde. Il s’agit bien d’une arnaque. Alors, j’ai écrit Cassé, qui parle d’une arnaque. C’est l’histoire d’un employé pressuré qui fait croire qu’il s’est suicidé pour toucher l’argent des assurances. Les gens ont bien ri. Dernièrement, Christophe me dit : écris-moi une autre pièce. Et mets pas quatre ans pour la rendre comme la dernière fois. Une pièce sur quoi, je lui dis. Sur la politique, il me répond. C’est compliqué, la politique. T’as vu Borgen ? Non. T’as vu The Killing ? Non. Ben, regarde-les. Il s’intéresse au théâtre ou au cinéma, finalement ? J’ai regardé Borgen. C’est long.

Mais c’est bien. Bon. J’écris une autre pièce. Il en fera peut-être un film ? »